LE MAGAZINE D'INFORMATION DU DÉPARTEMENT

Loir et Cher info

ACTUALITÉS

Avril 2019

SERVICES EN LIGNE

NOUVEAUTÉ  Depuis janvier, la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) bénéficie d’une plateforme de télé-services. Vous pouvez désormais accéder à de nombreux services en ligne sans vous déplacer à Blois. Il suffit de créer votre compte personnel. Une fois cette étape franchie, vous pourrez faire vos demandes en ligne, suivre votre dossier, le mettre à jour, etc. en quelques clics. Ce système, agréé « données de santé », garantit la protection des informations qu’il contient. L’avantage de ce nouveau « visage » de la MDPH ? On se connecte quand on veut, 24 h/24, d’où l’on veut et on suit presque en direct l’avancée de son dossier ! Cette nouvelle plateforme, souhaitée par Florence Doucet, conseillère départementale déléguée à l’enfance, la famille et aux personnes handicapées, a été « testée » par plusieurs utilisateurs durant six mois. Selon les besoins, ce nouvel outil évoluera au fil de l’année.

EN SAVOIR PLUS
Tél. 02 54 58 44 44 (numéro dédié)
departement41.fr

Stratégie d’achats

COMMANDE PUBLIQUE Ça évolue du côté de la stratégie d’achats de la collectivité départementale. En effet, Nicolas Perruchot, le président du Département, souhaite faciliter l’accès des très petites entreprises (TPE) et des petites et moyennes entreprises (PME) à la commande publique et favoriser les achats durables, responsables et locaux. Désormais, le Département publie en ligne son programme prévisionnel annuel d’achats, estimé à plus de 50 millions d’euros HT par an. Pour être informées, les sociétés doivent se connecter à son site Internet : www.le-loir-et-cher.fr/achats-programme-previsionnel et peuvent anticiper leur candidature à un marché public. À noter : ce programme sera actualisé au fil des mois en fonction des besoins de la collectivité. Côté environnement, les achats de fournitures et de produits doivent être durables (éco-labellisés, recyclés, biosourcés, économes en énergie…) et le recyclage des produits en fin de vie doit se développer. Pour le volet responsable, la collectivité va s’intéresser encore davantage aux entreprises, à leur mode de production, privilégiant ainsi les achats plus éthiques ou favorisant l’emploi de personnes en situation précaire ou de handicap.

EN SAVOIR PLUS
Tél. 02 54 58 41 81

On recrute

MÉTIER Vous aimez vous occuper d’enfants, d’adolescents ? Le Département recrute des assistants familiaux, chargés d’enfants éloignés de leur famille pour des raisons diverses. Trente-cinq postes sont à pourvoir en ce printemps 2019. Les personnes intéressées bénéficieront d’une formation de 300 h, dispensée en deux temps : un stage de 60 h avant l’accueil d’un enfant, suivi d’un cycle de 240 h en alternance pendant près de deux ans. Cette formation pourra ensuite être validée par un diplôme d’État. Aider un enfant à se reconstruire, c’est un bel engagement au quotidien.

EN SAVOIR PLUS : tél. 02 54 58 41 90

ACTUALITÉS

Marbré épicé

Mixer ou bien mélanger la purée de potimarron* avec les œufs et l’huile.

Broyer les graines de courge pour obtenir une poudre assez fine.
Les mélanger dans un grand saladier avec la cannelle ou les épices, le sucre, la farine, la poudre à lever et une bonne pincée de sel.

Actualités novembre 2019

Sortir un ouvrage sur le Loir-et-Cher, c’est bien. Mais proposer un regard différent sur le département, c’est mieux.

Le plein d’énergie verte

L’agriculture, productrice d’énergies renouvelables ! Présentation de deux projets innovants : l’un en activité dans le Vendômois, l’autre en devenir en sologne. Sans oublier l’unité de méthanisation du zooparc de Beauval.

Artiste du sacré

Les œuvres de Goudji sont connues dans de nombreux lieux sacrés, en France comme en Europe. Ce sculpteur de formation, né en Géorgie, a étudié aux Beaux-Arts de Tbilissi.

Destination Paris

Pour la 3e année consécutive, le Val de Loire est à l’honneur dans la capitale grâce au conseil départemental de Loir-et-Cher et à la région Centre-Val de Loire.

La démarche agrilocal41

D’ici à 2022, les élèves des collèges publics du département consommeront, lors de leurs repas au restaurant scolaire, au moins 50 % de produits locaux.

Share This