LE MAGAZINE D'INFORMATION DU DÉPARTEMENT

Loir et Cher info

ACTUALITÉS

Juillet 2019

LA FIBRE ARRIVE !

La fibre, qu’est-ce que c’est ?

La fibre optique, installée en France depuis 2012, arrive en Loir-et-Cher. Cette dernière va permettre aux particuliers comme aux entreprises de transmettre des données et informations avec une vitesse inégalée grâce à une connexion haut débit. Celle-ci sera plus élevée, de meilleure qualité et ce même sur de grandes distances. Cela offre des perspectives nouvelles en matière de télétravail, par exemple, de télémédecine ou de tourisme « connecté », entre autres. Cette volonté de faire du département un territoire connecté est souhaitée par Nicolas Perruchot, président du Conseil départemental, depuis son arrivée à la tête de la collectivité. Objectif ? Relier chaque entreprise et habitation d’ici à 2022 avec 320 000 prises à installer entre le Loir-et-Cher et l’Indre-et-Loire.

Qui gère ce projet colossal ?

Le déploiement de la fibre optique est géré de A à Z par le syndicat mixte ouvert (SMO) Val de Loire numérique pour les départements 37 et 41. Les travaux entrepris s’effectuent à travers une délégation de service public (DSP) de vingt-cinq ans attribuée au concessionnaire Val de Loire Fibre, filiale de TDF.

Installation concrète

Pour l’heure, certains quartiers de Blois, Romorantin-Lanthenay et Vendôme sont déjà équipés de la fibre grâce à l’opérateur Orange. En revanche, en zone rurale, c’est le SMO Val de Loire numérique et son prestataire TDF qui procèdent aux raccordements. Les premiers Loir-et-Chériens bénéficieront de la fibre dès la rentrée 2019. Côté installation, on mise sur le local : l’entreprise Epsys à Montoire-sur-le-Loir (et son double basé en Savoie) fabrique les nœuds de raccordement optique (NRO)
pour TDF.

Combien ça coûte ?

L’arrivée de la fibre a un coût : 490 millions d’euros (M€), dont 89 % sont pris en charge par le délégataire Val de Loire Fibre ; 52,4 M€ étant financés par les collectivités publiques (État, Région, Département, Communautés de communes ou d’agglomération). Le coût de raccordement est identique pour tous ; en revanche, le choix d’un fournisseur d’accès est soumis aux lois de la concurrence. Le réseau est ouvert à tous les fournisseurs d’accès Internet ayant signé un contrat avec Val de Loire Fibre, délégataire du SMO.

EN SAVOIR PLUS :
Pour toute info sur l’arrivée de la fibre près de chez vous, rendez-vous sur
www.valdeloirefibre.fr

Formation mobile

INSERTION Fin mai à Vendôme, aux côtés de Nicolas Perruchot, de nombreux élus ont inauguré un plateau mobile de formation. Cet équipement sophistiqué, niché dans un camion remorque, permettra de former des personnes en insertion aux métiers de la fibre optique. Proposé par TDF, ce dispositif novateur répondra au besoin de main-d’œuvre qualifiée nécessaire au déploiement de la fibre en Val de Loire.

ACTUALITÉS

Marbré épicé

Mixer ou bien mélanger la purée de potimarron* avec les œufs et l’huile.

Broyer les graines de courge pour obtenir une poudre assez fine.
Les mélanger dans un grand saladier avec la cannelle ou les épices, le sucre, la farine, la poudre à lever et une bonne pincée de sel.

Actualités novembre 2019

Sortir un ouvrage sur le Loir-et-Cher, c’est bien. Mais proposer un regard différent sur le département, c’est mieux.

Le plein d’énergie verte

L’agriculture, productrice d’énergies renouvelables ! Présentation de deux projets innovants : l’un en activité dans le Vendômois, l’autre en devenir en sologne. Sans oublier l’unité de méthanisation du zooparc de Beauval.

Artiste du sacré

Les œuvres de Goudji sont connues dans de nombreux lieux sacrés, en France comme en Europe. Ce sculpteur de formation, né en Géorgie, a étudié aux Beaux-Arts de Tbilissi.

Destination Paris

Pour la 3e année consécutive, le Val de Loire est à l’honneur dans la capitale grâce au conseil départemental de Loir-et-Cher et à la région Centre-Val de Loire.

La démarche agrilocal41

D’ici à 2022, les élèves des collèges publics du département consommeront, lors de leurs repas au restaurant scolaire, au moins 50 % de produits locaux.

Share This