LE MAGAZINE D'INFORMATION DU DÉPARTEMENT

Loir et Cher info

TROIS QUESTIONS À…

 Didier Delory,
président de la FNSEA 41e

Loir & Cher info : Pouvez-vous présenter votre syndicat ?

Didier Delory : Fondée en 1946, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) est le 1er syndicat agricole français. En Loir-et-Cher, nous rassemblons 800 adhérents. Notre objectif est de promouvoir l’innovation pour un développement durable de la « Ferme France ». Pour cela, nous accompagnons nos adhérents : déclaration PAC (politique agricole commune), fiches de paie, services juridiques, nouvelles énergies (filière photovoltaïque, méthanisation), groupement d’employeurs… Afin d’optimiser ses services, la FNSEA a choisi de régionaliser son organisation en Centre-Val de Loire, c’est la 1re région à le faire.

L.C.I. : Quels sont les enjeux auxquels sont confrontés les agriculteurs ?

D. D. : Le principal est celui de la crise économique. Nous devons produire pour dégager un revenu. Il faut donc imaginer une agriculture compétitive sur les marchés car on ne vendra pas tous nos produits en circuit court. Il faut aussi accompagner la transformation des exploitations sur le plan environnemental. Le « zéro phyto » n’est pas concevable aujourd’hui, mais utiliser moins de phyto, oui. Cela passe par la recherche de solutions de remplacement.
Depuis 2013, nous avons baissé de 30 % l’utilisation de matières actives. Nous avons aussi à gérer la question de la ressource en eau. Enfin, il y a la conversion au bio. Ce sujet n’est pas tabou, nous avons créé une section bio.

L.C.I. : Souffrance animale, pesticides… l’agriculture est souvent attaquée.

D. D. : Cette image ne correspond pas à la réalité. Sur le bien-être animal, les choses avancent avec des bâtiments plus spacieux et adaptés, des conditions de transport dignes, la fin des antibiotiques ou la biosécurité. Les éleveurs ont signé des chartes qui les engagent avec leurs clients. La FNSEA 41 agit au quotidien pour que nos concitoyens retrouvent la confiance dans leur agriculture. Nous travaillons pour une agriculture responsable et durable.

 Propos recueillis par Jean-Luc Vezon, photo : N. Derré

www.fnsea.fr

La parole à…

Elles sont jeunes, elles aiment le Loir-et-Cher pour y avoir travaillé et parce que « le département bouge ». Julia Droubitch est conseillère et formatrice en innovation, Aude Richard journaliste agricole. À elles deux, avec « La Juliaude », elles ont voulu, en dehors de leur métier respectif, utiliser « une nouvelle forme de média : le podcast1 ». Avec « Viens, on y va ! », elles mettent en lumière cinq artisans et cinq agriculteurs loir-et-chériens. Objectif : « Montrer les profils innovants du territoire et donner envie de passer à l’action ». Ludovic Callu, éleveur à Baillou, s’est prêté au jeu, ainsi que David Legrand, paysagiste permacole à Mont-près-Chambord. Prochain podcast agricole : la ferme de La Guilbardière. Bonne écoute !

Texte : Anne Sarazin – Photos : J. Richard

1 – Contenu audio numérique (de iPod, nom déposé, et de l’anglais Broadcast, émission).

aude_richard@yahoo.frFacebook : ViensOnYVa – soundcloud.com/viensonyva

Share This