LE MAGAZINE D'INFORMATION DU DÉPARTEMENT

Loir et Cher info

ACCUEIL > A LA LOUPE > BEAUCE VAL DE LOIRECÉCILE À LA PLAGE…

CÉCILE À LA PLAGE...

PRINTEMPS 2021

NOUVEAUTÉ « Depuis le 19 novembre, Cécile travaille à La Plage. Et rien que ça, ça fait rêver.

Parce que le confinement de printemps a eu raison du magazine pour lequel elle travaillait, Cécile Perrin a troqué son job de journaliste contre le troquet du village. Et quelques semaines ont suffi pour redonner des couleurs à ce café-tabac historique. Un vélo rose en surplomb de l’entrée, des canapés cosy et rétro, un bar fait de barriques et de métal… Cette Plage est décidément bien accueillante. Elle devrait être un salon de thé, un bar à vin nature, un tiers-lieu, une galerie d’art, un espace ouvert à chacun… Mais la pandémie fait que… Alors, en attendant de vivre comme elle se doit, La Plage est tabac-presse, boutique d’artisanat d’art, de thé, café, bière bio et vin nature à emporter. « Ce café, je voudrais en faire un lieu de vie convivial, gai, d’échange, que ce soit comme chez moi… », expose Cécile Perrin. On ne sait pas comment c’est, chez Cécile, mais à La Plage, on s’y sent déjà très bien.

Texte : Alice Enaudeau – Photo : C . Chigot

 EN SAVOIR PLUS 
1, rue du Château – Tél. 02 54 44 08 00
Fermé le mercredi
La-Plage-Candé-sur-Beuvron

Poursuivez votre lecture

La Plage de Cécile est ouverte

Le 19 octobre, Cécile Perrin a ouvert La Plage, la version new look du café-tabac-presse de Candé-sur-Beuvron. Une reconversion pour cette ex-journaliste en quête de sens et de cohérence.
Dans une autre vie, Cécile Perrin a été journaliste. Une vie pas si lointaine, une vie d’avant Covid. Cécile était rédactrice en chef adjointe d’un magazine. « Un super boulot », dit-elle encore les yeux brillants. Mais c’était avant qu’un virus n’envahisse le monde et donne un coup d’arrêt à tout un pan de l’économie, dont ce magazine. Alors, une nuit, en plein confinement, Cécile s’est réveillée. Terminé le journalisme et l’incertitude des piges : elle allait changer de vie et mettre en pratique ses principes de consom’acteur en reprenant l’institution locale, le café-tabac en vente depuis belle lurette à deux pas de chez elle. Le café-tabac de Candé deviendrait un lieu de consommation bio, de partage, de vie.
Place aux vins nature
Il faut dire que sans avoir jamais tenu de café, Cécile n’est pas tout à fait novice dans le domaine : compagne d’un vigneron figurant parmi les références locales en matière de vin nature, elle connaît le sujet sur le bout des doigts puisqu’elle assure les dégustations sur les salons étrangers depuis des années. Alors il n’y avait plus qu’à. Plus qu’à vider, nettoyer, astiquer, refonder ce café pour lui donner une nouvelle vie dans la vie d’après, justement. En à peine quatre mois, Cécile a imaginé son lieu, chiné des canapés aussi douillets que rétro, reconstruit cette institution abandonnée. Et le résultat est là : accueillant, alternatif, à l’image de son idée de départ, « un lieu de vie convivial, chaleureux, gai, un lieu pour accueillir les gens et que ça aille mieux ». Et tant qu’à faire, ce lieu, il s’appellerait La Plage, « parce que c’est sympa d’aller bosser à la plage tous les jours et de s’y donner rendez-vous » ! Et qu’accessoirement, il y eut une plage juste en face, le long du Beuvron à Candé.
Impulser une dynamique au cœur du village
Adepte de l’institution blésoise Miss Goumard, Cécile envisage l’espace comme un salon de thé, mais aussi un bar à vin nature, cela va de soi, une boutique de produits locaux soigneusement sélectionnés, une galerie d’exposition, un espace collaboratif… « J’ai beaucoup écrit sur les tiers-lieux, alors ce lieu, je voudrais qu’il soit une sorte de coquille que chacun puisse s’approprier. L’idée, c’est de créer une dynamique au cœur du village », résume la nouvelle commerçante. Au fond du café, une salle n’attend qu’un petit relookage pour accueillir les réunions des uns et des autres, les rendez-vous de travail ou d’échanges de compétences… Un petit relookage et l’autorisation d’ouvrir son café aussi. Car, manque de chance, Cécile a ouvert le 19 octobre. Tout était prêt pour la vie d’après. Mais c’était un poil trop tôt.
Heureusement, le tabac et la presse sont ouverts et, outre le vin, elle propose des boissons chaudes à emporter. Drôle de démarrage pour un changement de vie. Mais justement, dans cette drôle de période morose, Cécile assure une partie de sa mission. Ici, « où on voit la société comme elle est », constate-t-elle, elle a un mot pour chacun, un immense sourire, une plaisanterie, un éclat de rire… On se sent bien à La Plage, et on n’a qu’une hâte : s’y asseoir pour, enfin, retrouver le goût des apéros entre amis.

 INFOS + 
1, rue du Château à Candé-sur-Beuvron – Tél. 02 54 44 08 00
Lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi : de 7 h à 19 h. Fermé le mercredi.
Dimanche : 8 h 30-13 h
Facebook : La-Plage-Candé-sur-Beuvron-115514883697194

Share This