LE MAGAZINE D'INFORMATION DU DÉPARTEMENT

Loir et Cher info

emka Électronique s’adapte

Depuis 1987, Emka Électronique intervient en sous-traitance pour de grands noms de l’industrie, des télécoms, du médical et de l’aéro-défense comme JCDecaux, MBDA, Safran, Sermat, Air Liquide, Getinge ou Thalès. En 2020, les 130 salariés des deux sites en France (Pruniers-en-Sologne et Segré-en-Anjou-Bleu) ont réalisé un chiffre d’affaires de 15,7 M€. « Grâce à la polyvalence de nos salariés, à nos investissements et à nos capacités d’innovation, nous avons su nous adapter et répondre à nos clients. Pour Airinspace®, nous avons ainsi multiplié par 30 la production d’appareils de désinfection et de traitement de l’air utilisés dans les hôpitaux », explique Patrick Marionneau, P.-D.G. de l’entreprise. Pour se développer et retrouver les 15 % d’activité perdue avec la crise sanitaire, celle-ci cible le marché des start-up, à l’image de l’industrialisation du repose-pied connecté à pédales Eveia. Elle mise aussi sur le numérique pour améliorer ses flux et livrer rapidement ses clients à qui Emka Électronique propose « un modèle mixte et réactif ». C’est le cas de l’ascensoriste Otis pour qui elle assemble 50 références de cartes, sans prévision, en sept jours maximum.

Texte : Jean-Luc Vezon – Photo : C. Ananiguian

www.emkaelec.com

Poursuivez votre lecture

EMKA Électronique : l’innovation électronique

Malgré la crise, le sous-traitant électronique prunellois veut voir l’avenir positivement. Il joue la carte de l’innovation et de l’industrie 4.0 pour se développer.
« En 2020, notre chiffre d’affaires a marqué un recul de 15 %, lié principalement à la baisse d’activité du secteur aéronautique, mais nous avons pu compenser grâce à la confiance de nos clients en particulier du secteur médical. Pour Airinspace©, nous avons ainsi pu multiplier par 30 la production d’appareils de désinfection et de traitement de l’air utilisés dans les hôpitaux », explique Patrick Marionneau, P.-D.G.
Pour rappel, cette entreprise de 130 salariés est installée sur deux sites de production (Pruniers-en-Sologne et Segré-en-Anjou-Bleu) en France1.
Objectif : accompagner les projet de startups
Depuis 1987, Emka Électronique intervient en sous-traitance pour de grands noms de l’industrie, des télécoms, du bâtiment, du médical et de l’aéro-défense comme JCDecaux, MBDA, Safran, Sermat, Air Liquide, Thalès… Possédant plus de 100 clients, elle a réalisé 50 % de son chiffre d’affaires (15,7 M€ en 2020) dans notre région.
Pour se développer, l’entreprise cible l’accompagnement de projets de startups à l’image de l’industrialisation du repose-pied connecté à pédales Eveia. Elle mise aussi sur le numérique pour améliorer ses flux et livrer rapidement ses clients. Grâce à son environnement numérique et sa supply-chain (gestion de la chaîne logistique, NDLR), Emka Electronique leur propose « un modèle mixte et réactif » à l’image de l’ascensoriste Otis pour qui l’entreprise est en capacité d’assembler 50 références de cartes, sans prévisions, en sept jours maximum.
Mobiliser les technologies du numérique
« L’industrie électronique française peut se reconstruire en misant sur la qualité, la traçabilité de la production et la rapidité d’exécution. Nous devons aussi nous battre pour être innovant en mobilisant les technologies du numérique », insiste Patrick Marionneau qui peut compter sur la polyvalence et l’adaptabilité de ses équipes pour relever les défis. Le dirigeant, membre du GEAR2 et du bureau de l’agence d’attractivité BeLC, a candidaté à l’appel à projet pour bénéficier des crédits du fonds de soutien à l’investissement industriel mis en place par l’État dans le cadre du Plan de relance.
1- Emka Électronique possède également un site de production pour les grandes séries de 60 salariés près de Monastir en Tunisie.
2 – Groupement des entreprises de l’arrondissement de Romorantin-Lanthenay.

 INFOS + 
www.emkaelec.com

Share This