LE MAGAZINE D'INFORMATION DU DÉPARTEMENT

Loir et Cher info

ACCUEIL > A LA LOUPE > SOLOGNE MOBILIER DÉTOURNÉ

MOBILIER DÉTOURNÉ

PRINTEMPS 2021

MUSIQUE C’est la chaise d’écolier réinventée, celle sur laquelle nous avons tous usé nos fonds de culotte. Laurent Badier l’a imaginée autrement : assise en Plexiglas®, structure en métal.

Cent pour cent locale, pour ne rien gâcher. La chaise fait un carton, flirte avec le contemporain comme avec l’ancien, s’offre un showroom à Montmartre et circule sur les réseaux sociaux sous les fesses de célébrités avec le hashtag (mot-clé) #jaimetachaise. La gamme se décline en bancs, en tabourets, le tout en plusieurs couleurs d’acier et de Plexi et peut se découvrir au nouvel office de tourisme de Salbris auquel Laurent Badier a prêté du mobilier. Le créateur, qui veut travailler un maximum avec des personnes de Sologne ‒ « tout ce que je peux faire ici, je le fais ici » ‒, a d’autres idées en tête. Son credo ? « Détourner les matériaux et en faire du contemporain. » Il réfléchit à un usage inattendu des parpaings, « ce produit que l’on cache pourrait devenir celui que l’on montre » et travaille sur des projets de tables sur-mesure en bois de récupération.

Texte : Julie Bind – Photos : Cyril Chigot

 EN SAVOIR PLUS 
Tél. 06 03 25 20 67 – laurentbadierdesign.com
Facebook : Laurent Badier Design

Poursuivez votre lecture

En Sologne, Laurent Badier fait du contemporain avec du classique

À Montmartre, Laurent Badier a détourné un bar à vins fermé pour cause de crise sanitaire pour le transformer en showroom éphémère. Le designer y expose les créations acidulées, chaises, bancs, tabourets, fauteuils en Plexi et acier de sa collection « Les Adulescentes », déclinaisons « modernissimes » de la fameuse chaise d’écolier de notre enfance. Cette expérience lui permet de tester la pertinence d’ouvrir un lieu pérenne à Paris. Les personnes intéressées pour une visite du showroom sont invitées à le contacter.
« Le chapitre « chaises et dérivés » entre dans sa vraie phase de commercialisation, explique-t-il. Les meubles sortent de mes réseaux pour être référencés chez des revendeurs. Idéalement, j’en voudrais une quarantaine, dans les trente plus grandes villes, le bassin d’Arcachon, Saint-Tropez… » Cerise sur le (beau) gâteau, la boutique de Beaubourg (https://www.centrepompidou.fr/fr/) est intéressée. Dès la réouverture, les créations de Laurent y seront distribuées et il va même travailler sur un modèle spécifique pour la boutique… Avec sa chaise 100 % locale, Laurent Badier souhaite dépoussiérer l’image de la Sologne. « Je veux travailler au maximum avec des gens d’ici. On ne peut pas continuer à résumer la Sologne au tourisme et à l’agriculture, elle a aussi une image plus contemporaine. »
Contemporain
Le maître-mot. Laurent souhaite « détourner les matériaux pour en faire du contemporain ». Parmi ses projets : fabriquer des tables en bois de récup’ qui seront vendues en galerie à Paris, détourner des parpaings, des IPN, travailler la brique de Sologne, « mettre en valeur des matériaux faits pour la construction. C’est une grosse tendance de les montrer et de les utiliser autrement », bref de prendre le contrepied total de l’usage traditionnel qui en est fait ‒ les mettre en lumière au lieu de les cacher. « Les parpaings pourraient faire des pieds de table décalés », s’amuse-t-il.
Le site internet du designer vient d’être entièrement refait (« Je voulais qu’il ait beaucoup plus d’effet Waouh ! ») et simplifié. Il est en ligne depuis les premiers jours d’avril.

 INFOS + 
Laurent Badier Design – 06 03 25 20 67 – Showroom : 69, rue Lepic – 75018 Paris
laurentbadierdesign.com

Share This