LE MAGAZINE D'INFORMATION DU DÉPARTEMENT

Loir et Cher info

Stanislas Takougnadi, directeur de l’Institut médical de Sologne (à droite), avec son adjointe, Sylvie Allard.

Stanislas Takougnadi
Nouveau directeur

S tanislas Takougnadi a pris ses fonctions de directeur de l’Institut médical de Sologne (IMDS, ex-Centre des pins) en juillet 2019. Originaire du Togo, il est arrivé en France en 1998 et a obtenu un master de management des établissements de santé à Paris. Il a dirigé un établissement de rééducation cardiaque en Normandie, puis a pris la tête de ce site situé à Lamotte-Beuvron avec pour premier objectif d’organiser la visite de certification de l’établissement par la Haute autorité de santé (HAS) prévue en février 2020. L’institut s’est vu attribuer, à l’issue de cette visite, une certification de niveau A pour une durée de six ans, meilleure note du label qualité délivré par la HAS qui détermine la qualité des établissements de santé en France. Après cette reconnaissance, un autre défi, plus inattendu, attend alors le nouveau directeur : la crise de la Covid-19…

Un centre de vaccination
Si un centre national de vaccination a ouvert sur place, c’est le résultat d’une étroite collaboration entre la Communauté professionnelle et territoriale de santé (CPTS), la mairie de Lamotte-Beuvron, l’Agence régionale de santé (ARS) et la sous-préfecture qui a piloté le projet. « Au regard du plateau technique de l’IMDS, il a semblé judicieux que le centre de vaccination soit installé ici, explique Stanislas Takougnadi. Nous pouvons stocker les vaccins, nous nous sommes réorganisés pour assurer la prise en charge des personnes venant se faire vacciner. Des professionnels de santé libéraux vaccinent dans nos locaux une centaine de personnes chaque mardi et chaque jeudi. » C’est Sylvie Allard, l’adjointe du directeur, qui est en charge de l’organisation du centre de vaccination. De cette crise, de la bonne collaboration avec les différents interlocuteurs, le jeune directeur retient une chose : « J’ai l’espoir qu’avec tous ces acteurs, nous puissions continuer sur de beaux projets comme le contrat local de santé qui doit être rédigé. » Cet outil, porté conjointement par l’ARS et une collectivité territoriale, vise à réduire les inégalités territoriales et sociales de santé.

Texte : Julie Bind – Photo : Cyril Chigot

On pique à l’IMDS !

L’IMDS abrite donc un centre de vaccination national. Les règles pour se faire vacciner sont les mêmes que partout (à l’heure où nous bouclons ce magazine, mi-mars, NDLR) : avoir plus de 75 ans ou être personne « à risque ». La gestion du planning est nationale, inscriptions sur Doctolib. Initialement ouvert tous les jeudis, le centre est également ouvert les mardis depuis fin février.     

www.doctolib.fr

ACTUALITÉS

PASSERELLE SUR LA LOIRE

PASSERELLE SUR LA LOIRE

Attention, révélation architecturale à suivre ! En 2019, Nicolas Perruchot, président du conseil départemental, a annoncé la création d’une passerelle sur la Loire au niveau des piles de l’ancien barrage du lac de Loire.

DES ÉTOILES AU COLLÈGE

DES ÉTOILES AU COLLÈGE

Encore mieux manger au collège ? C’est le souhait du conseil départemental qui a signé une convention en ce sens avec le chef doublement étoilé Christophe Hay

RESTAURANT PRIMÉS

RESTAURANT PRIMÉS

Mi-janvier, le Guide Michelin a décerné ses étoiles et autres distinctions 2021 aux restaurants, malgré leur fermeture actuelle.

MOBILITÉ ALTERNATIVES

MOBILITÉ ALTERNATIVES

Envie de se déplacer tout en réduisant son empreinte sur l’environnement ? C’est l’enjeu que se fixe l’assemblée départementale en adoptant une série de mesures visant à développer les mobilités alternatives.

TROIS CHÂTEAUX

TROIS CHÂTEAUX

Pour la cinquième édition de l’opération « gratuité », le conseil départemental propose aux Loir-et-Chériens de découvrir non pas deux mais trois châteaux du Val de Loire.

RELANCE 41

RELANCE 41

À la mi-décembre 2020, les élus départementaux ont voté, à une très large majorité, le budget de la collectivité d’un montant de 430 millions d’euros.

Share This