LE MAGAZINE D'INFORMATION DU DÉPARTEMENT

Loir et Cher info

ACCUEIL > A LA LOUPE > BLÉSOIS EXPLORER LA TERRE

EXPLORER LA TERRE

ÉTÉ 2021

EXPERTISE Certains ont les yeux rivés vers le ciel ; Franck Hanot, quant à lui, scrute les profondeurs terrestres. CDP Consulting, son entreprise créée en 2007 et installée à Blois depuis 2011, « est un des rares bureaux d’experts français spécialisés dans l’exploration du sous-sol de la Terre ».

Ses ingénieurs, qui opèrent pour le compte d’Engie, EDF ou Storengy, à la fois géologues et géophysiciens, cartographient les différentes couches terrestres pour « identifier de nouvelles ressources en eau potable ou évaluer un potentiel géothermique ». L’envoi d’ondes dans les entrailles de la Terre « permet l‘acquisition de données géophysiques que nous interprétons par des moyens informatiques conséquents afin de déterminer avec précision les zones favorables au forage ». Les collaborateurs de CDP Consulting arpentent le monde et la France pour évaluer de nouvelles ressources d’énergies renouvelables. Sur ce point, notre région « dispose d’un bon potentiel », mais, déplore Franck Hanot, « inexploré, il est donc inexploité ». À suivre…

Texte : Olivier Durand – Photos : LC. Chigot

 EN SAVOIR PLUS 
cdpconsulting.fr

Poursuivez votre lecture

Voyage au centre de la Terre

Certains ont les yeux rivés vers le ciel, Franck Hanot, lui, préfère scruter les profondeurs terrestres ; les fossiles alignés dans son bureau en témoignent. CDP Consulting, l’entreprise qu’il a créée en 2007 et installée à Blois en 2011, « est un des rares bureaux d’experts français spécialisés dans l’exploration du sous-sol de la Terre ». Ses ingénieurs, qui opèrent pour le compte d’Engie, EDF ou Storengy, à la fois géologues et géophysiciens, arpentent le monde et la France pour cartographier les couches terrestres et « identifier notamment de nouvelles ressources en eau potable ou évaluer un potentiel géothermique1 ». Et sur ce dernier point, l’estimation de la température des profondeurs se calcule selon des règles physiques précises, « à mesure que l’on s’éloigne de la surface, [elle] augmente d’environ trois degrés tous les cent mètres ». Les géologues appellent cela le gradient thermique, « une règle qui varie dans certaines régions comme l’Alsace où la température sous la surface grimpe de trois degrés tous les trente mètres ».

Sous-sols modélisés
L’envoi d’ondes dans les entrailles de la Terre, méthode employée pour localiser des énergies fossiles, « permet l‘acquisition de données géophysiques que nous interprétons par des moyens informatiques conséquents afin de déterminer avec précision les zones favorables au forage ». Le sous-sol ainsi modélisé en strates colorisées, comme une sorte de gâteau marbré, fait alors apparaître les différents âges de notre planète – Permien, Oxfordien… Des bandes superposées, larges de quelques millimètres seulement, mais qui correspondent à des millions d’années écoulées. Remonter le temps, celui où les hommes n’étaient pas encore entrés dans l’Histoire et révéler les propriétés géologiques justes sous nos pieds et en tirer profit.

Du gaz naturel stocké !
La région Centre-Val de Loire et le Loir-et-Cher en particulier sont riches de leur sous-sol. La nature des roches à Chémery, au sud de Blois, autorise le stockage en profondeur du gaz naturel. Depuis 1968, la société Storengy (filiale de Engie), y enfouit tous les ans – à plus de 1 000 mètres de profondeur – jusqu’à 7 milliards de mètres cubes de gaz fossile, « ce qui en fait le second site de stockage de ce type en Europe », mais aussi de quoi assurer 8 % de la consommation annuelle nationale. Un sous-sol susceptible aussi de stocker des gaz verts comme l’hydrogène. Et puis, il y a la géothermie : notre région « dispose en la matière d’un bon potentiel », mais, déplore Franck Hanot, « inexploré, il est donc inexploité ». À suivre….

1 – La géothermie consiste à utiliser la chaleur du sous-sol de la Terre pour produire de l’eau chaude ou de l’énergie.

Texte : Olivier Durand – Photos : Cyril Chigot

 INFOS + 
Boulevard Chanzy- 41000 Blois
Tél. 02 54 78 89 86 – cdpconsulting.fr

Voyage au centre de la Terre

Certains ont les yeux rivés vers le ciel, Franck Hanot, lui, préfère scruter les profondeurs terrestres ; les fossiles alignés dans son bureau en témoignent. CDP Consulting, l’entreprise qu’il a créée en 2007 et installée à Blois en 2011, « est un des rares bureaux d’experts français spécialisés dans l’exploration du sous-sol de la Terre ». Ses ingénieurs, qui opèrent pour le compte d’Engie, EDF ou Storengy, à la fois géologues et géophysiciens, arpentent le monde et la France pour cartographier les couches terrestres et « identifier notamment de nouvelles ressources en eau potable ou évaluer un potentiel géothermique1 ». Et sur ce dernier point, l’estimation de la température des profondeurs se calcule selon des règles physiques précises, « à mesure que l’on s’éloigne de la surface, [elle] augmente d’environ trois degrés tous les cent mètres ». Les géologues appellent cela le gradient thermique, « une règle qui varie dans certaines régions comme l’Alsace où la température sous la surface grimpe de trois degrés tous les trente mètres ».

Sous-sols modélisés
L’envoi d’ondes dans les entrailles de la Terre, méthode employée pour localiser des énergies fossiles, « permet l‘acquisition de données géophysiques que nous interprétons par des moyens informatiques conséquents afin de déterminer avec précision les zones favorables au forage ». Le sous-sol ainsi modélisé en strates colorisées, comme une sorte de gâteau marbré, fait alors apparaître les différents âges de notre planète – Permien, Oxfordien… Des bandes superposées, larges de quelques millimètres seulement, mais qui correspondent à des millions d’années écoulées. Remonter le temps, celui où les hommes n’étaient pas encore entrés dans l’Histoire et révéler les propriétés géologiques justes sous nos pieds et en tirer profit.

Du gaz naturel stocké !
La région Centre-Val de Loire et le Loir-et-Cher en particulier sont riches de leur sous-sol. La nature des roches à Chémery, au sud de Blois, autorise le stockage en profondeur du gaz naturel. Depuis 1968, la société Storengy (filiale de Engie), y enfouit tous les ans – à plus de 1 000 mètres de profondeur – jusqu’à 7 milliards de mètres cubes de gaz fossile, « ce qui en fait le second site de stockage de ce type en Europe », mais aussi de quoi assurer 8 % de la consommation annuelle nationale. Un sous-sol susceptible aussi de stocker des gaz verts comme l’hydrogène. Et puis, il y a la géothermie : notre région « dispose en la matière d’un bon potentiel », mais, déplore Franck Hanot, « inexploré, il est donc inexploité ». À suivre….

1 – La géothermie consiste à utiliser la chaleur du sous-sol de la Terre pour produire de l’eau chaude ou de l’énergie.

Texte : Olivier Durand – Photos : Cyril Chigot

 INFOS + 
Boulevard Chanzy- 41000 Blois
Tél. 02 54 78 89 86 – cdpconsulting.fr

Share This