LE MAGAZINE D'INFORMATION DU DÉPARTEMENT

Loir et Cher info

ACCUEIL > A LA LOUPE > BLÉSOIS SAVEURS D’ITALIE

SAVEURS D’ITALIE

ÉTÉ 2021

QUALITÉ Depuis le 28 septembre 2020, le food truck de Jessy et Julien Joneau propose de savoureuses pizzas « faites maison » et des produits italiens dans l’agglomération blésoise.

Sfizio ou « petit plaisir » dans la langue de Dante est un concept imaginé par ces jeunes Loir-et-Chériens. Dans un joli camion doté d’un four napolitain, Julien prépare une belle variété de pizzas (Margherita, Regina, etc.). Formé au lycée hôtelier de Blois, le pizzaïolo est exigeant sur l’origine des produits : jambons, huiles, levures, farines, tomates ou mozzarella proviennent de la Botte, les œufs et les légumes sont locaux. À ses côtés, Jessy accueille les clients et gère la communication. « Nous avons conçu notre modèle sur le numérique avec un Click & Collect et une forte présence sur les réseaux sociaux. » Remettre un peu de vie après le confinement : c’est l’ambition du couple qui confectionne également des desserts comme le tiramisu ou la panna cotta. Dans les mois qui viennent, il compte développer l’activité événementielle et créer un distributeur de pizzas.

Texte : Jean-Luc Vezon – Photos : C. Chigot

 EN SAVOIR PLUS 
Tél. 06 32 40 90 76 – sfiziolecamionitalien

Poursuivez votre lecture

Sfizio, toutes les saveurs de l’Italie dans le Blésois…

Le camion italien de Jessy et Julien ne connaît pas la crise. Le food truck au joli design propose de savoureuses pizzas « faites maison » et des produits italiens de qualité dans toute l’agglomération blésoise.

La crise n’a pas entamé l’optimisme du jeune couple qui a lancé son affaire le 28 septembre dernier. « Après des expériences dans la restauration, nous voulions être maîtres de notre vie professionnelle. Nous avons donc investi nos économies dans ce projet de food truck », explique Julien qui a bénéficié d’un accompagnement par la Caisse d’épargne et d’un prêt d’honneur d’Initiative Loir-et-Cher (https://www.initiative-loir-et-cher.fr).
Le camion porte bien son nom puisqu’il signifie « petit plaisir » dans la langue de Dante. On y découvre un marbre et un four napolitain en pierres réfractaires dans lequel les pizzas sont cuites à 500 °C. En accompagnement, il est aussi possible d’acheter à des tarifs abordables des vins italiens, des limonades bio ou de l’épicerie.

Le choix du numérique
Julien maîtrise parfaitement l’art de la pizza. Formé au lycée hôtelier de Blois (http://lyc-hotelier-blois.tice.ac-orleans-tours.fr/php5), passé par de belles enseignes régionales, le pizzaïolo est exigeant sur l’origine des produits. Jambons, huiles, levures, farines, tomates ou mozzarella proviennent ainsi de la Botte, tandis que les œufs ou les légumes sont produits localement. À ses côtés, Jessy assure l’accueil des clients et la communication. « Nous avons d’emblée conçu notre modèle sur le numérique avec un système de Click&Collect et une forte présence sur les réseaux sociaux », assure la jeune femme. Un choix judicieux puisque près de 50 % des ventes sont issues du Web.

Projets à venir
Remettre un peu de vie après le(s) confinement(s). C’est l’ambition du couple qui confectionne également des desserts comme des tiramisu ou des panna cotta. Dans les mois qui viennent, le duo compte bien développer l’activité événementielle avec les particuliers et les entreprises. « Nous avons beaucoup de demandes pour des mariages, anniversaires ou fêtes d’entreprises », précise Jessy. L’été prochain, c’est aussi un distributeur de pizzas qui sera installé à Cormeray. « Pourquoi ne pas mettre la technologie au service de l’artisanat ? Il sera possible de réchauffer chez soi les pizzas ou de les cuire », conclut Julien.

Texte : Jean-Luc Vezon – Photos : Cyril Chigot

 INFOS + 
Planning d’été : https://www.sfizio.fr/copie-de-emplacements-1
Tél. 06 32 40 90 76
www.sfizio.fr

Sfizio, toutes les saveurs de l’Italie dans le Blésois…

Le camion italien de Jessy et Julien ne connaît pas la crise. Le food truck au joli design propose de savoureuses pizzas « faites maison » et des produits italiens de qualité dans toute l’agglomération blésoise.

La crise n’a pas entamé l’optimisme du jeune couple qui a lancé son affaire le 28 septembre dernier. « Après des expériences dans la restauration, nous voulions être maîtres de notre vie professionnelle. Nous avons donc investi nos économies dans ce projet de food truck », explique Julien qui a bénéficié d’un accompagnement par la Caisse d’épargne et d’un prêt d’honneur d’Initiative Loir-et-Cher (https://www.initiative-loir-et-cher.fr).
Le camion porte bien son nom puisqu’il signifie « petit plaisir » dans la langue de Dante. On y découvre un marbre et un four napolitain en pierres réfractaires dans lequel les pizzas sont cuites à 500 °C. En accompagnement, il est aussi possible d’acheter à des tarifs abordables des vins italiens, des limonades bio ou de l’épicerie.

Le choix du numérique
Julien maîtrise parfaitement l’art de la pizza. Formé au lycée hôtelier de Blois (http://lyc-hotelier-blois.tice.ac-orleans-tours.fr/php5), passé par de belles enseignes régionales, le pizzaïolo est exigeant sur l’origine des produits. Jambons, huiles, levures, farines, tomates ou mozzarella proviennent ainsi de la Botte, tandis que les œufs ou les légumes sont produits localement. À ses côtés, Jessy assure l’accueil des clients et la communication. « Nous avons d’emblée conçu notre modèle sur le numérique avec un système de Click&Collect et une forte présence sur les réseaux sociaux », assure la jeune femme. Un choix judicieux puisque près de 50 % des ventes sont issues du Web.

Projets à venir
Remettre un peu de vie après le(s) confinement(s). C’est l’ambition du couple qui confectionne également des desserts comme des tiramisu ou des panna cotta. Dans les mois qui viennent, le duo compte bien développer l’activité événementielle avec les particuliers et les entreprises. « Nous avons beaucoup de demandes pour des mariages, anniversaires ou fêtes d’entreprises », précise Jessy. L’été prochain, c’est aussi un distributeur de pizzas qui sera installé à Cormeray. « Pourquoi ne pas mettre la technologie au service de l’artisanat ? Il sera possible de réchauffer chez soi les pizzas ou de les cuire », conclut Julien.

Texte : Jean-Luc Vezon – Photos : Cyril Chigot

 INFOS + 
Planning d’été : https://www.sfizio.fr/copie-de-emplacements-1
Tél. 06 32 40 90 76
www.sfizio.fr

Share This