LE MAGAZINE D'INFORMATION DU DÉPARTEMENT

Loir et Cher info

ACCUEIL > A LA LOUPE > BLÉSOISDU PAPIER AU DIGITAL

DU PAPIER AU DIGITAL

AUTOMNE 2021

COMMUNICATION L’imprimerie Saint-François, reprise en 2011 par Katia Dufour « à la barre du tribunal de commerce », est devenue ISF Communication.

Autre nom, pour de nouvelles compétences et « de nouveaux enjeux de communication ». Imprimeur toujours – le papier n’est pas mort – ISF est l’interlocuteur unique qui crée, imprime, livre des documents, et élabore des stratégies de communication digitale. Un « incubateur d’idées » où 20 collaborateurs font preuve de « réactivité, réflexion, souplesse pour répondre aux demandes complexes ». Être bon partout : community manager, créateur d’identité visuelle ou de sites Internet et atelier d’impression offset et numérique. Deux millions d’euros ont été investis pour maîtriser la chaîne graphique. Une offre multiservices pour séduire 500 clients « sur un marché pourtant en tension ». Pari réussi : dix ans pour passer d’un million à 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires. En 2022, ISF Communication pousse les murs et emménage dans un nouveau site de 1 600 m2. Pour faire place à de nouveaux projets.

Texte : Olivier Durand – Photo : Cyril Chigot.

 EN SAVOIR PLUS 
isf-communication.com

Poursuivez votre lecture

ISF, du papier au digital

Blottie pour quelques mois encore à l’ombre de la basilique de la Trinité, l’entreprise que les Blésois ont longtemps connue sous le nom d’imprimerie Saint-François a, depuis une dizaine d’années, entamé une réelle métamorphose sous l’impulsion de Katia Dufour. Forte de vingt années d’expérience dans la filière, la dirigeante s’en est portée acquéreur à l’automne 2011, « à la barre du tribunal de commerce », avec en tête de vrais projets de développement et d’innovation « pour communiquer efficacement avec les nouveaux outils ».
En une décennie, l’imprimerie diocésaine, devenue ISF Communication (www.isf-communication.com), va noircir au pas de course les nouveaux chapitres de son existence et renouveler son image, ses compétences sans rompre avec son ADN initial. Imprimeur, ISF l’est toujours, le papier n’est pas mort. Mais « nous avons su développer d’autres métiers, d’autres savoir-faire pour répondre globalement aux nouvelles manières de communiquer ».

Communication « papier » et digital
Devenue agence de communication, l’imprimerie d’antan fait désormais cause commune avec le digital. L’entreprise est un lieu « d’incubation d’idées » où les mots « analyse, réflexion, action » constituent le cœur de sa philosophie. Des idées, les collaborateurs – une vingtaine à ce jour – n’en manquent pas. Ils sont « à l’écoute pour comprendre une situation avant de proposer, planifier des actions et une stratégie de communication efficace pour atteindre un objectif qui tient compte, évidemment, des contraintes budgétaires de notre client ».

Un management « collaboratif et participatif »
Katia Dufour, qui s’appuie sur son management « collaboratif et participatif », mise sur l’investissement et la motivation de ses collaborateurs pour qu’ils fassent preuve « de réactivité, souplesse afin de répondre à des demandes parfois complexes ». Et pour répondre à cette complexité, c’est bien la totalité du processus de communication qui est maîtrisé. L’agence fournit des conseils et de l’accompagnement en matière de « création de documents, d’une identité visuelle ou d’une charte graphique ou se positionne en tant que community manager dans le cadre de communication web ». L’atelier d’impression offset et numérique, « modernisé grâce à près de 2 millions d‘euros d’investissement en renouvellement de matériel », intègre les dernières technologies pour offrir l’intégralité de la chaîne graphique. « Cela permet toutes les impressions, grandes séries ou bien tirages courts ou moyens et les finitions souhaitées » jusqu’à la mise sous enveloppe ou sous film. Enfin, le routage délivre les documents partout en France. Un service global qui génère 3 600 dossiers à l’année pour 500 clients – des collectivités, des institutionnels et des entreprises – essentiellement en Loir-et-Cher, mais aussi en Île-de-France.

Un rôle sociétal
Consciente du rôle sociétal qu’elle doit jouer sur son territoire, l’entreprise ISF Communication apporte son soutien, sous forme de dons ou en nature, à des associations en lien avec le handicap, le sport ou l’apprentissage notamment.
Alors que le secteur a vu pas mal d’acteurs jeter l’éponge, le modèle économique d’ISF – qui tire sa force d’une offre élargie sans dépendre d’un seul métier – lui a permis « de surmonter les crises et de tenir dans une filière en tension ». Un pari réussi dont la croissance du chiffre d’affaires témoigne, passé durant la décennie écoulée de 1 million à 2,5 millions d’euros.
ISF Communication, organisée autour de deux sites – à Vendôme la comptabilité et l’agence commerciale, à Blois la production et l’agence de communication – « a le devoir de se renouveler en permanence ». Avec l’acquisition du listing client de l’entreprise Rollin au printemps dernier et le projet de rachat d’une entreprise (qui devrait apporter de nouveaux savoir-faire dans les cartons), tout devrait contribuer à maintenir la croissance vertueuse de l’entreprise. ISF Communication devrait déployer ses ailes, courant 2022, dans un nouveau site de 1 600 m2, toujours à Blois. Une surface quasiment doublée, où ateliers et bureaux seront à l’aise pour faire décoller de nouveaux projets.

Texte : Olivier Durand – Photos : Cyril Chigot

 INFOS + 
9 rue de Vauquois, 41000 Blois – Tél. 02 54 56 43 43  isf.communication

ISF, du papier au digital

Blottie pour quelques mois encore à l’ombre de la basilique de la Trinité, l’entreprise que les Blésois ont longtemps connue sous le nom d’imprimerie Saint-François a, depuis une dizaine d’années, entamé une réelle métamorphose sous l’impulsion de Katia Dufour. Forte de vingt années d’expérience dans la filière, la dirigeante s’en est portée acquéreur à l’automne 2011, « à la barre du tribunal de commerce », avec en tête de vrais projets de développement et d’innovation « pour communiquer efficacement avec les nouveaux outils ».
En une décennie, l’imprimerie diocésaine, devenue ISF Communication (www.isf-communication.com), va noircir au pas de course les nouveaux chapitres de son existence et renouveler son image, ses compétences sans rompre avec son ADN initial. Imprimeur, ISF l’est toujours, le papier n’est pas mort. Mais « nous avons su développer d’autres métiers, d’autres savoir-faire pour répondre globalement aux nouvelles manières de communiquer ».

Communication « papier » et digital
Devenue agence de communication, l’imprimerie d’antan fait désormais cause commune avec le digital. L’entreprise est un lieu « d’incubation d’idées » où les mots « analyse, réflexion, action » constituent le cœur de sa philosophie. Des idées, les collaborateurs – une vingtaine à ce jour – n’en manquent pas. Ils sont « à l’écoute pour comprendre une situation avant de proposer, planifier des actions et une stratégie de communication efficace pour atteindre un objectif qui tient compte, évidemment, des contraintes budgétaires de notre client ».

Un management « collaboratif et participatif »
Katia Dufour, qui s’appuie sur son management « collaboratif et participatif », mise sur l’investissement et la motivation de ses collaborateurs pour qu’ils fassent preuve « de réactivité, souplesse afin de répondre à des demandes parfois complexes ». Et pour répondre à cette complexité, c’est bien la totalité du processus de communication qui est maîtrisé. L’agence fournit des conseils et de l’accompagnement en matière de « création de documents, d’une identité visuelle ou d’une charte graphique ou se positionne en tant que community manager dans le cadre de communication web ». L’atelier d’impression offset et numérique, « modernisé grâce à près de 2 millions d‘euros d’investissement en renouvellement de matériel », intègre les dernières technologies pour offrir l’intégralité de la chaîne graphique. « Cela permet toutes les impressions, grandes séries ou bien tirages courts ou moyens et les finitions souhaitées » jusqu’à la mise sous enveloppe ou sous film. Enfin, le routage délivre les documents partout en France. Un service global qui génère 3 600 dossiers à l’année pour 500 clients – des collectivités, des institutionnels et des entreprises – essentiellement en Loir-et-Cher, mais aussi en Île-de-France.

Un rôle sociétal
Consciente du rôle sociétal qu’elle doit jouer sur son territoire, l’entreprise ISF Communication apporte son soutien, sous forme de dons ou en nature, à des associations en lien avec le handicap, le sport ou l’apprentissage notamment.
Alors que le secteur a vu pas mal d’acteurs jeter l’éponge, le modèle économique d’ISF – qui tire sa force d’une offre élargie sans dépendre d’un seul métier – lui a permis « de surmonter les crises et de tenir dans une filière en tension ». Un pari réussi dont la croissance du chiffre d’affaires témoigne, passé durant la décennie écoulée de 1 million à 2,5 millions d’euros.
ISF Communication, organisée autour de deux sites – à Vendôme la comptabilité et l’agence commerciale, à Blois la production et l’agence de communication – « a le devoir de se renouveler en permanence ». Avec l’acquisition du listing client de l’entreprise Rollin au printemps dernier et le projet de rachat d’une entreprise (qui devrait apporter de nouveaux savoir-faire dans les cartons), tout devrait contribuer à maintenir la croissance vertueuse de l’entreprise. ISF Communication devrait déployer ses ailes, courant 2022, dans un nouveau site de 1 600 m2, toujours à Blois. Une surface quasiment doublée, où ateliers et bureaux seront à l’aise pour faire décoller de nouveaux projets.

Texte : Olivier Durand – Photos : Cyril Chigot

 INFOS + 
9 rue de Vauquois, 41000 Blois – Tél. 02 54 56 43 43  isf.communication

Share This