Le Magazine du Loir-et-Cher

Accueil / À la loupe / Avec le sourire…

Avec le sourire…

Blois
21 février 2024
Temps de lecture : 4 minutes

Partager l’article

Avec le sourire…
Les Blouses roses, de la joie au quotidien ©L.Alvarez

Les Blouses roses, c’est soixante-dix-neuf ans d’existence, 4 200 bénévoles et un rayonnement national, avec 86 comités en région, dont un à Blois. Ce dernier, créé en janvier 2020, a « une présence sur le terrain depuis seulement deux ans, du fait du Covid » précise Noël Chiquet, membre du bureau. Il compte 17 bénévoles et vise le minimum idéal d’une trentaine. « Pour répondre à la demande d’établissements souhaitant notre venue. » Ses équipes interviennent déjà auprès du service de pédiatrie du centre hospitalier universitaire de Blois et dans les Ehpad du Controis-en-Sologne et de Pimpeneau à Vineuil. Chaque bénévole « confirmé Blouse rose » s’engage à donner trois heures de son temps par semaine. Sa mission ? Faire fleurir les sourires et briller les yeux par le biais d’animations. Pour en inciter de nouveaux à le rejoindre, le comité blésois organise, dimanche 7 avril, un événement familial et festif, au lac de La Pinçonnière. Trois balades avec ravitaillement sont proposées : il y aura des crêpes, du cidre, une tombola, des musiciens… et des joues roses de plaisir !

Aux Blouses roses-Blois, on donne de son temps en échange d’un sourire

« L’envie de faire quelque chose d’utile », voilà la raison qui a poussé Noël Chiquet à s’investir dans la vie associative, une fois à la retraite. Il y a plus de quatre ans maintenant, Noël prend contact avec Les Blouses roses en exprimant le souhait de donner de son temps pour les enfants. L’association mère n’était alors pas présente sur le territoire loir-et-chérien. La création d’un nouveau comité à Blois prend donc tout son sens et devient effective le 9 janvier 2020, sous l’impulsion de Chantal Verrier, déléguée régionale, avec Rose Chéné comme présidente. Noël intègre le bureau ; il devient, par la suite, référent pour les soignants à l’Ehpad du Controis-en-Sologne.

Sérieux et régularité dans l’engagement

Auparavant, il a suivi tout un cheminement imposé. « Il y a d’abord un entretien d’information, puis un entretien individuel suivi d’un parcours permettant à la personne intéressée de découvrir comment nous pratiquons ; cela lui donne aussi l’occasion de s’assurer que cela lui plaît. Ce n’est qu’au terme de ce parcours que la personne (qui postule) est confirmée Blouse rose. Cette exigence s’explique par rapport aux publics auprès desquels nous sommes appelés à intervenir. La personne doit donc faire preuve de sérieux et de régularité dans son engagement. »

Des enfants aux personnes âgées

Trois nouveaux bénévoles vont prochainement être « confirmés ». Ils prendront, à leur tour, l’engagement de consacrer trois heures de leur temps chaque semaine à des enfants hospitalisés ou à des personnes âgées en établissement. Noël, qui souhaitait intervenir auprès des enfants, le fait finalement auprès des personnes âgées, ce qu’il ne regrette pas. « En urgence pédiatrique sur Blois, soit les enfants guérissent rapidement, soit – si c’est plus grave – ils sont transférés à Tours. Le fait, toutefois, de venir les distraire, de les faire jouer pendant le temps d’attente fait qu’ils sont moins stressés. Les soignants nous le confirment. Avec les personnes âgées, on peut construire des liens avec le groupe. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas triste dans un Ehpad. »

Susciter le dialogue entre résidents

Les animations proposées par Les Blouses roses sont très attendues. « D’où la régularité demandée à nos bénévoles. Nous apportons de la vie, une vision de l’extérieur qui fait du bien. Notre action tend à favoriser le dialogue entre les résidents. Nous nous sommes aperçus qu’ils ne parlaient pas entre eux. Pendant trois mois, par exemple, je ne connaissais pas le son de la voix de Pierrette. Maintenant, elle parle avec nous, avec les autres et ça, c’est bien. » Noël aime ces moments d’échanges, « peut-être parce que je suis à cet âge entre deux et que j’ai vécu à la campagne. Avec les personnes âgées, j’apprends toujours quelque chose. »  Noël évoque aussi Agnès, 102 ans, « une mémoire incroyable et au courant de toute l’actualité. Tous les jours, elle se fait appeler par Josette, une dame de l’extérieur de sa connaissance, qui lui lit le journal. »

Les voyages immobiles de Noël

Le truc de Noël, pour susciter l’enthousiasme et la participation des résidents, ce sont les voyages immobiles ! À l’aide de petites vidéos ou de photos, accompagnées de musiques, de chants, de cartes, de jeux et de quiz… il embarque ses compagnons, à chaque fois, vers une nouvelle destination. « Nous avons fait toutes les régions de France. La dernière, c’était la Bretagne, alors, nous avons fait des crêpes. » Et la prochaine ? « À leur demande, ce sera Paris et ses lumières ! » Environ deux mille heures de temps sont ainsi données par les bénévoles de Blouses roses-Blois. « Et quand ils vous prennent le bras avec un sourire grand comme ça, vous ne pouvez jamais être déçu ! »

Capucine Beauchamp

06 73 66 67 51 (Noël Chiquet)
noelchiquetlbr@gmail.com
Site web

©CD41/L.Alvarez

Partagez l’article

Continuer votre lecture