Le Magazine du Loir-et-Cher

Accueil / À la loupe / Chocolats et pâtisseries

Chocolats et pâtisseries

Mont-Près-Chambord
19 février 2024
Temps de lecture : 3 minutes

Partager l’article

Chocolats et pâtisseries
Pauline Saradin, dans sa boutique Choco’la praline ©C.Chigot

Bienvenue à Choco’la praline, le paradis des gourmands. Pauline Saradin a ouvert sa chocolaterie-pâtisserie il y a moins d’un an et connaît déjà un joli succès. Dès la porte poussée, une irrésistible odeur de chocolat fondu taquine les narines. Ici, le chocolat est sublimé sous toutes les formes – bonbons, tablettes, truffes, mendiants, rochers, cabosses de cacao garnies et la joyeuse bande de figurines de Pâques. Chaque week-end, la jeune femme met une pâtisserie particulière à l’honneur – flan, forêt noire, charlotte… – qu’elle décline ensuite, selon les retours des clients, en gâteaux individuels. « Je pensais faire peu de pâtisseries, mais il y a beaucoup de demande », constate-t-elle. Elle prépare également des gâteaux sur commande, pièces montées pour les mariages, cakes design avec pâte à sucre pour des anniversaires ou autres occasions particulières. Psst… Pauline organise des ateliers chocolat pour les petits pendant les vacances scolaires (28 février et 6 mars) et des ateliers pâtisserie pour les adultes.

« Sortir de l’ordinaire »

Pauline Saradin ne vient pas de débarquer dans le monde du chocolat. Avant d’installer Choco’la praline à Mont-près-Chambord, la jeune femme a fait ses armes chez Max Vauché, à Bracieux. « J’y suis restée douze ans. J’y ai fait mon apprentissage ; après, j’ai travaillé au laboratoire de production, puis j’ai été responsable ateliers et créations. J’aime faire des choses qui sortent de l’ordinaire. »
Après cette expérience enrichissante, elle a monté son auto-entreprise dans un petit labo à domicile, depuis lequel elle vendait des chocolats en direct à une épicerie fine et des gâteaux sur commande via les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, Choco’ la praline emploie un vendeur-conditionneur et deux apprentis au labo avec elle-même (plus des renforts en périodes fortes, telles que Noël ou Pâques). Dans la surface de vente, le pôle central est occupé par les créations en chocolat éphémères (Noël, Saint-Valentin, Pâques, 1er mai, etc.). Le reste de la boutique fait la part belle aux tablettes de chocolat et aux péchés mignons de la clientèle, à laquelle Pauline est très attentive. Florentins, oursons à la guimauve, cœurs guimauve avec insert caramel, roses des sables aux crêpes bretonnes… Dans une vitrine, des pâtisseries individuelles et de gros gâteaux à partager aiguisent les papilles.

Depuis la boutique, on peut voir ce qui se passe dans l’atelier à travers une grande vitre. Pauline y peaufine gourmandises en chocolat ou gâteaux, selon le jour.

La première année d’exercice s’est plutôt bien déroulée, malgré la difficulté à anticiper les quantités nécessaires à la demande. « Nous n’avons pas de visibilité pour Pâques », relève-t-elle. Pas facile de prévoir les quantités à l’avance. « Je ne veux pas que les clients manquent. » Comme pour Noël, elle va s’adapter et préparer « au moins comme l’an dernier » – elle venait alors de s’installer.

Sur-mesure

Les pâtisseries sont personnalisables à la demande. Pauline raconte avoir déjà reçu des commandes de gâteaux ou de chocolat avec des designs inattendus, issus des univers Minecraft ou Lego, en forme de licorne, de semi-remorque, de tracteur ou de souche d’arbre avec une hache plantée en lévitation… Elle crée également des tablettes de chocolat personnalisées avec, par exemple, le logo d’une entreprise en beurre de cacao.

Son péché mignon personnel

« Du chocolat pas trop fort, avec un petit goût fruité. Pur ou en association chocolat-praliné. »

Julie Bind

74, rue des Morines – 41250 Mont-près-Chambord
02 54 74 38 11
Facebook
Instagram

©CD41/C.Chigot

Partagez l’article

Continuer votre lecture