Le Magazine du Loir-et-Cher

Accueil / À la loupe / Cocon perché

Cocon perché

10 octobre 2022
Temps de lecture : < 1 minute

Partager l’article

Cocon perché
Bienvenue à la Magnanerie. ©CD41/C.Ananiguian

C’est tout à la fois un petit jardin verdoyant, un habitat douillet et une magnanerie1. Au bout d’un bon raidillon d’une centaine de mètres, l’on pénètre dans un véritable cocon perché à flanc de coteau. Et l’on comprend comment les deux Laurent, Masquelier et Wastiels, tour-opérateurs belges de leur état, sont tombés en amour pour ce site improbable au point de l’acquérir en 2013 pour continuer à le faire vivre.
Dans ce site hors du commun articulé autour de l’habitat troglodytique et de la magnanerie, on déambule dans le salon et la cuisine des hôtes — car, non, un troglo n’est pas humide et oui, c’est confortable, clament haut et fort les deux propriétaires de toute leur verve teintée d’humour. Puis, au terme d’un dédale de galeries creusées dans la roche, on atteint la magnanerie où vers à soie et papillons vivent leur vie paisiblement. Où l’on découvre comment de petites bestioles aux cocons savamment tissés ont jadis enrichi les soieries de Touraine. Une savoureuse visite pédagogique !
Alice Enaudeau
1 – Lieu où l’on élève des vers à soie.
02 54 75 50 79 – magnanerie-troglo.fr

Partagez l’article

Continuer votre lecture