Le Magazine du Loir-et-Cher

Accueil / À la loupe / Cuisine et confidences

Cuisine et confidences

Blois
17 avril 2024
Temps de lecture : 4 minutes

Partager l’article

Cuisine et confidences
Les Pâtes au Beurre, un lieu accessible sans rendez-vous. ©CD41/C.Chigot

Où aborder ses problèmes de parent lorsque l’attente dans les centres médicaux spécialisés se compte en dizaines de mois et que le cabinet d’un psychologue peut rebuter ? Dans une cuisine ! Car, c’est bien connu, c’est là que tout se dit. C’est donc autour d’une table avec boissons et petits gâteaux que les psychologues et les psychomotriciens de l’association Les Pâtes au Beurre accueillent les familles, avec ou sans les enfants, pour évoquer leurs difficultés.
Un lieu à la fois neutre et chaleureux qui facilite la parole avec le professionnel et l’échange entre familles. Car ici, la porte est ouverte deux heures par jour, du lundi au jeudi, et tout le monde se retrouve dans la cuisine selon le triptyque fondateur : gratuité, anonymat, pas de rendez-vous. Les enfants vaquent librement de la cuisine aux pièces aménagées pour eux, et les adultes, s’ils en ressentent le besoin, peuvent s’isoler dans un petit salon cosy. Tout ici respire la douceur, la convivialité, l’écoute. Un lieu précieux, soutenu par le conseil départemental.

Implantée à Blois depuis février 2023, l’association Les Pâtes au beurre accueille parents et futurs parents pour parler de la parentalité. Une alternative aux consultations en cabinet pour faciliter la parole avec les professionnels de la santé psychique selon le triptyque fondateur : gratuit, sans rendez-vous, anonyme.

Que le premier parent qui n’ait jamais eu de doute ou de difficulté avec son enfant lève la main ! Si avoir un enfant est peut-être la chose la plus naturelle du monde, l’élever est certainement la plus difficile. Mais vers qui se tourner lorsque les CMP (Centre Médico Psychologiques) et les CMPP (Centre Médico Psycho Pédagogique) sont débordés et que le cabinet d’un professionnel libéral intimide. C’est précisément pour proposer un espace alternatif qu’une poignée de psychologues blésois ont ouvert une antenne des Pâtes au beurre en février 2023. Bien connue dans le milieu de la santé psychique, l’association créée à Nantes en 1999 par la praticienne Sophie Marinopoulos a essaimé un peu partout en France et en Belgique puisqu’elle compte désormais 17 antennes.

Rendez-vous dans la cuisine

À Blois, l’équipe réunie autour du président Frédéric Taou, psychologue et psychanalyste, a élu domicile en bas de l’avenue de Vendôme dans un immeuble stratégiquement situé à mi-chemin du centre-ville et des quartiers nord. Sur la façade, pas de plaque professionnelle, mais un nom, Les Pâtes au beurre, à côté de la sonnette. Ici, ce n’est pas dans un bureau qu’on est accueilli, mais dans une cuisine. Parce que, c’est bien connu, « la cuisine est l’endroit stratégique où se disent les choses », assure Frédéric Taou. Et, aux Pâtes au beurre, les maux, on ne les expose pas dans le cadre d’une relation individuelle mais comme à la maison, avec les quelques convives venus s’attarder dans l’arrière-cour du salon pour aborder les sujets intimes l’air de rien. Ici, les parents s’attablent avec deux accompagnants qui guident, écoutent, questionnent. Dans cette cuisine transformée en doux cocon convivial, autour de boissons et de petits gâteaux, les langues se délient et les mots affluent. « La cuisine des Pâtes au beurre, c’est un lieu à part, préservé, confidentiel où l’on vient déposer une parole en tout anonymat », expliquent de concert les psychologues accueillants. 

Faire émerger la parole

« Nous sommes dans une disponibilité d’écoute sans donner de conseils. Notre rôle est de faire émerger la parole pour aider les parents à comprendre leurs difficultés », explique Catherine Guilpain-Vacher, psychologue et psychanalyste qui assure ses permanences d’écoute parallèlement à son activité libérale, comme ses huit confrères.œurs salariés de l’association.

Du lundi au jeudi, le créneau de deux heures, aménagé sur des horaires différents[1] pour une large adaptabilité, permet d’entrer et sortir quand on le souhaite et sans suivi. Que l’on vienne une fois, de temps à autre ou régulièrement, peu importe, la porte est ouverte.

Deux salles sont par ailleurs dédiées aux enfants pour leur permettre de s’isoler. « Ces salles sont des lieux d’échappatoire mais notre rôle est d’observer les allées et venues, le moment où elles surviennent, la réaction des parents… », note Sylvie Misek, psychologue retraitée et accueillante. Souvent, le dialogue s’instaure entre parents, voire entre enfants et adultes attablés qui ne se connaissent pas.

Le Fil, une ligne téléphonique nationale

En un peu plus d’un an, Les Pâtes au beurre ont accueilli environ 80 familles et 200 bénéficiaires de tous horizons. Pour élargir le soutien aux familles, la fédération nationale a mis en place Le Fil des Pâtes au beurre, une ligne téléphonique accessible sur certains créneaux[2]. De l’autre côté du combiné, les professionnels de la santé psychique sont à l’écoute dans une logique de prévention et de soutien.

Un outil supplémentaire pour répondre à l’ambition de l’association : « Remettre le lien parents/enfants au cœur de nos préoccupations de santé, pour contribuer à l’équilibre familial et favoriser la qualité de vie de chaque foyer ».

[1]Lundi 17h30-19h30 ; mardi 18h-20h ; mercredi 15h-17h ; jeudi 10h-12h.
[2]En période scolaire : lundi 9h-11h et vendredi 12h-14h. Tél. 02 40 16 90 50

Alice Enaudeau

12, avenue de Vendôme – 02 36 41 89 33
www.lespatesaubeurre.fr

©CD41/C.Chigot

Partagez l’article

Continuer votre lecture