Le Magazine du Loir-et-Cher

Accueil / À la loupe / Un métier perché !

Un métier perché !

Selles-sur-Cher
11 octobre 2023
Temps de lecture : 4 minutes

Partager l’article

Un métier perché !
Benjamin Prouveur est le fondateur de l’entreprise PCSE, cordistes spécialisés en travaux d’accès difficiles et espaces confinés. ©CD41/C.Ananiguian

Fondateur de l’entreprise PCSE¹, Benjamin Prouveur aime prendre de la hauteur. Son métier ? Cordiste professionnel, comme ses 30 collaborateurs. Équipés de cordes, d’un harnais et d’un casque, entre terre et ciel, ils montent à l’assaut de silos, cuves, installations industrielles… Prérequis pour intégrer PCSE : ne souffrir ni de claustrophobie ni du vertige et supporter des températures excessives. Toujours en binôme pour des opérations « de maintenance, contrôle, nettoyage… », car certaines présentent des dangers spécifiques. « On part à deux, on revient à deux » pourrait être leur devise. « Tout le personnel est formé aux techniques d’accès et de travail sur corde, au secourisme, aux risques d’atmosphère explosive et doit pouvoir porter secours à son coéquipier en moins d’une minute trente », explique Benjamin. Reconnue en matière de sécurité et pour son savoir-faire technique, PCSE, qui « double son chiffre d’affaires tous les ans », ambitionne de créer un centre de formation pour l’ensemble de la profession.


Poursuivez votre lecture

Cordiste, un métier perché !

Fondateur de l’entreprise PCSE1,  Benjamin Prouveur aime prendre de la hauteur. Son métier ? Cordiste professionnel, comme celui de ses trente collaborateurs. Équipés de cordes, d’un harnais et d’un casque, entre terre et ciel, ils montent à l’assaut de silos, cuves et installations industrielles. Prérequis pour intégrer l’entreprise : ne souffrir ni de claustrophobie ni du vertige et supporter des températures excessives.

Favoriser la prévention

À l’écoute des donneurs d’ordre, le leitmotiv de Benjamin Prouveur et de ses équipes pourrait se résumer ainsi : « Vos demandes, ainsi que vos attentes, sont nos missions ». « Notre objectif consiste à intervenir le moins souvent possible chez nos clients en favorisant la prévention » et ce, sept jours sur sept, partout en France. Car le métier de PCSE, « c’est aussi du conseil ». Une réactivité, une attention au service des clients, sans omettre la sécurité des grimpeurs. Parce que intervenir dans un espace confiné pour des opérations « de maintenance, contrôle, nettoyage… », présente des dangers spécifiques, les cordistes œuvrent sur site systématiquement en binôme. « On part à deux, on revient à deux », affirment ces acrobates des cimes, que ce soit à 15 ou 80 mètres de hauteur. Et puis, il y a des conditions avant chaque démarrage de chantier : « Le chef d’équipe investigue le site et prend en compte le moindre petit détail pour éliminer le danger », anticipant la logistique et les moyens nécessaires. Car une fois suspendu, les pieds dans le vide, il s’agit de disposer des bons outils !

Transmettre son savoir

Parce que « l’humain est la clé de la réussite d’une mission », au sein des équipes, les plus aguerris transmettent leur savoir, l’expertise, les gestes, les attitudes opportunes. Et puis, « tout le personnel est formé aux techniques d’accès et de travail sur corde, au secourisme, pour être en mesure, le cas échéant, de porter assistance à son coéquipier en moins d’une minute trente, et aux risques d’atmosphère explosive ». 

La sécurité, un maître mot qui fait la réputation de PCSE et garantit une qualité de service exemplaire et étoffée auprès des entreprises clientes, des acteurs majeurs dans leur domaine d’activité : Axéreal, L’Oréal, Limagrain ou bien Leclerc. Une PME qui, en sept années seulement, est devenue un groupe organisé autour de trois entités :

– PCSE, la raison sociale historique, spécialisée dans les travaux en hauteur et en milieu confiné,

– DNI, dédiée au nettoyage et décapage « nécessitant l’utilisation de décapeur haute pression »,

– Aspisilos, dont le métier est l’aspiration, le vidage et le refoulement de silos, fosses d’accès simple ou difficile.

L’entreprise a le vent en poupe. Le groupe Prouveur, porté par les savoir-faire et l’investissement de ses équipes, « double son chiffre d’affaires tous les ans », continue de pousser ses pions sur l’échiquier et ambitionne de créer un centre de formation pour l’ensemble de la profession.

¹ Prouveur cordiste spécialisé en espace confiné.

Olivier Durand


ZA les Mûres blanches, 207, rue de Romorantin – 41130 Selles-sur-Cher
02 54 75 86 08 – pc-se.fr
Facebook : pcse41

Partagez l’article

Continuer votre lecture